Mon chat, ce héros


Mon chat a 6 ans aujourd’hui et il a une place spécial dans la famille. D’une part parce qu’il est le cadeau de mon mari pour nos noces de coton, et d’autre part, parce qu’il est tout bonnement exceptionnel !

Alors forcément, quand il se bat pour défendre son territoire (le jardin) et qu’il revient avec des blessures de guerre, autant dire que je suis super inquiète. Illico, chez le véto ! La bonne nouvelle, c’est qu’il va survivre (nan mais c’était quand même une belle blessure…) La mauvaise, c’est qu’il doit prendre des antibiotiques en gélules pendant 1 semaine.

Voilà le vrai problème : tout possesseur de chat sait combien un chat peut être vicieux pour prendre un médoc. Déjà, il nous voit venir avec nos gros sabots : « celle-là, elle a une tête a vouloir me faire faire un truc que je ne veux pas… ». Donc 1ère étape, il faut le choper. Ensuite lui fourrer le bec avec le cachet, en enfonçant profondément les doigts dans la gorge. Au final, on pique une crise parce que ledit chat arrivera TOUJOURS à recracher le cachet.

Ben voici un truc tout simple que mon véto m’a soufflé : il suffit de dissoudre le cachet ou le contenu de la gélule dans très peu d’eau et d’y ajouter une cuillère d’huile d’olive. L’olive rendant les chats complètement fous, plus de soucis pour la prise de médicament

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. mami dit :

    pauvre et vaillant yoshi! je retiens l’idée de l’huile d’olive mais les comprimés c’est dur à écraser!

  2. Dydyne dit :

    Ton chat est superbe!
    Avec les miens, quand je dois leur donner un medoc, je l’entoure de jambon blanc, ils en sont très gourmands, et ça marche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.